Presse

Conférence de presse du 5 février 2009 au château du Haillan (Girondins de Bordeaux)
avec le soutien des champions du monde Laurent Blanc , Christophe Dugarry ,
Bixente Lizarazu et Zinedine Zidane.

  • Conférence de presse lancement des gammes du Fooball de Pierrot labat  avec z.   Zidane, C.  Dugarry et L.  Blanc  - Bixente Lizarazu
    Conférence de presse lancement des gammes du Fooball de Pierrot labat avec z. Zidane, C. Dugarry et L. Blanc


Extraits de la conférence de presse et interviews de
« Girondins Mag » le 5 février 2009

    Témoignage de Zinedine Zidane :

  • « Les Girondins ont été un tremplin extraordinaire et notamment grâce à la rencontre avec Pierrot. J’étais déjà un adolescent à un âge avancé à l’inverse de Liza et Duga qui l’ont connu en étant jeunes.
    Lorsque nous doutions, Pierrot savait nous parler. Il faisait « le tampon » et nous remontait le moral. »
  • « Avant de venir à Bordeaux, la technique était ma qualité première, c’est vrai.J’étais à l’aise dans ce domaine, mais revoir les gammes m’a réconforté et aidé à m’améliorer.Je le dois à Pierrot.»
  • « Je me rappelle que Pierrot me demandait de montrer certains gestes aux jeunes.Cette marque de confiance représentait beaucoup.Par exemple, je montrais la fameuse roulette. »
  • « Quand il me demandait de montrer certains gestes, j’en étais assez fier.
    J’ai ces souvenirs là, et bien d’autres encore. »
  • Témoignage de Bixente Lizarazu :

  • « Pierrot représente beaucoup de choses, dont toute ma formation aux Girondins de Bordeaux. Il représente également le travail physique et technique que j’ai effectué avec lui et Ante Mladinic durant de nombreuses saisons.C’est une méthode d’entraînement très particulière, présentée sur les DVD, mais très efficace.»
  • « J’ai toujours gardé contact avec Pierrot. Je lui demandais son avis sur mes prestations, y compris lors de matchs avec l’Equipe de France.
    Quand j’étais plus jeune, il réglait mes histoires de cœur lorsque cela partait en vrille.Il fait partie des personnes qui m’entourent et avec qui je peux parler de tout. »
  • « Je crois qu’il faut avoir des guides dans la vie, pas uniquement dans le foot. Il faut faire les bons choix.On peut rencontrer beaucoup de personnes mais il ne faut pas écouter tout le monde.
    Pierrot Labat était le bon son de cloche.Je savais qu’à chaque discussion, j’allais en ressortir grandi avec l’envie de continuer.
    Sa pédagogie d’éducateur est basée sur la confiance. »
  • « Au lieu de voir le côté négatif, il s’attache principalement à ne retenir que l’aspect positif.Ensuite, il corrige le négatif en proposant un travail spécifique à base d’exercices techniques ou physiques.
    Au début de ma carrière, on m’a souvent reproché mes qualités athlétiques pas suffisantes.Au contraire, Pierrot y a vu de grandes qualités.Quand on me disait que j’étais trop petit pour, notamment, le jeu de tête, lui disait que je sautais plus haut que tout le monde.
    C’est une autre approche des choses.C’est la fameuse histoire du verre à moitié plein, à moitié vide, j’ai cru en son message et c’est ce message que j’ai choisi d’écouter. »
  • « Passionné et fidèle.Il peut parler de passements de jambes, de crochets ou d’exercices de motricité pendant des heures.Il peut, en regardant un joueur, faire une analyse de ses qualités et de ses défauts.
    Le football est beau, car il existe des personnes comme Pierrot Labat.
    Dans un monde du football qui dégage des valeurs souvent discutables, il fait que ce sport là est magnifique. »
  • « Le jour viendra où je passerai un cap pour avoir envie de transmettre ce savoir.Pierrot fera partie de mes références, évidemment comme Ante Mladinic, A. Jacquet et Ottmar Hitzfeld. »
  • «Un dernier mot pour Pierrot : « Merci pour tout . Le football est beau parce qu’il y a des personnes comme lui. Je lui dois beaucoup.»
  • Témoignage de Christophe Dugarry :

  • « Pierrot a été une personne importante pour moi dans ma formation, mes périodes de doutes.
    Il m’a appris beaucoup de choses techniquement, mais aussi mentalement, moralement. »
  • « Pierrot est un homme de technique, de formation, de confiance. Il est la personne qui croit en vous ! »
    « Sans être soutenu, vous pouvez perdre pied.Il y a des moments de doutes lorsque cela ne passe pas comme vous le souhaitez. Pierrot était toujours là pour positiver. »
  • « Il répétait : tu vas y arriver, tu dois y croire, et la meilleure réponse qu’il avait plutôt que des paroles, c’était de prendre un ballon et de nous aider à travailler la technique.Et nous travaillions la technique, car la base du football c’est la technique !
    Parler c’est bien, mais s’entraîner, apprendre des choses et croire en ce que nous faisions, c’était encore mieux. Pierrot m’a appris beaucoup et à Zidane aussi, ça c’est sûr ! »
  • « Sans Pierrot, j’aurais eu un apprentissage plus compliqué. Je n’étais pas forcément très facile à gérer non plus, notamment car j’étais caractériel. »
  • « C’est bien d’apprendre des choses du football, mais c’est aussi très important de croire au joueur. »
    (et de le lui dire)« La technique reste la base du football. Mais lorsque la personne qui est en face de vous, vous apprend des gestes techniques, et que vous sentez qu’elle n’a pas confiance en vous, cela ne sert à rien. »
  • « Je pense que sans Pierrot, je n’aurais jamais goûté à cette activité professionnelle, car il m’a aidé à mettre le premier pied à l’étrier, à croire en moi, après des doutes au cours de ma formation. »
  • «Pour Pierrot, nous mettons tout à disposition et chacun à sa manière le remercie pour tout ce qu’il a fait pour le club, et nous en particulier.»
    «Je dirais que c’est surtout un livre d’éducateur.Si vous voulez apprendre des gestes techniques, il faut acheter ses DVD, et regarder quelle était notre formation au quotidien,tout ce que nous faisions aux entraînements».